Chercher
Ajouter un lieu
Connexion
L'obsolescence programmée à travers le reportage Prêt à jeter

Prêt à jeter – Un reportage sur l’obsolescence programmée

L’obsolescence programmée. On en entend de plus en plus parler. Mais qu’est-ce que réellement l’obsolescence programmée ? La définition de l’obsolescence programmée est très simple. En fait, il s’agit de réfléchir dès la conception d’un produit à lui donner une durée de vie limitée. Arte à travers le reportage Prêt à jeter de Cosima Dannoritzer nous présente ce qu’est l’obsolescence programmée. Quand et comment ça a été mis en place. Et surtout dans quel but. Tu peux regarder ce reportage sur Arte jusqu’au 1er mai 2018. Il date de 2010, mais malheureusement peu de choses ont été mises en places depuis.

Voici les thématiques abordées dans ce reportage sur l’obsolescence programmée

 
  • Le besoin pour les industriels que l’on achète régulièrement leurs produits
  • Les propositions contre la crise de 1929
  • Les ingénieurs à qui on ne demande plus de produire mieux, mais de produire joli et avec une durée de vie courte
  • La gestion de ces déchets, régulièrement délocalisée
Entre manque de connaissances au début du siècle dernier au sujet de la future crise écologique. Besoin de toujours vendre plus. Arrivée du marketing. Recherche perpétuelle de croissance infinie dans un monde fini. On se rend compte que l’obsolescence programmée est un mal pour notre civilisation et notre planète.

Comment lutter contre l’obsolescence programmée ?

  En premier lieu, regarder quels produits nous achetons. Prenons le cas des produits d’une marque qui sort une nouvelle collection tous les ans, c’est rarement bon signe. Car cette entreprise aura tout intérêt à ce que chaque année tu rachètes son nouveau produit. De toute évidence, une garantie de courte durée est aussi un mauvais signe pour la durée de vie de ton produit. Est-ce que ton produit est facilement réparable ? Et à quel coût le réparer ? En effet on constate qu’il coûte moins cher de racheter un produit neuf, que de le réparer. Et ce sera de plus en plus vrai avec le développement de la robotisation et de l’automatisation. Pourquoi payer cher de la main d’oeuvre pour réparer un produit ? Alors que l’on peut facilement et pour un coût très bas obtenir un produit neuf fabriqué par une machine ! Aussi, je t’invite à prendre 78 minutes de ton temps pour regarder cet excellent reportage de Cosima Dannoritzer.

Prêt à jeter

   

L’obsolescence programmée n’est au final qu’une conséquence de notre modèle de société

Il s’agit d’une description imagé et très simpliste de comment je vois notre société : Premièrement, nous avons besoin d’argent pour presque tout. De plus, pour gagner de l’argent la source première est généralement un emploi. Par ailleurs, afin d’ avoir un emploi, il faut que l’entreprise qui nous emploie tourne. Dans le but que l’entreprise tourne il faut qu’elle vende. Pour qu’elle vende il faut donner envie ou créer le besoin d’acheter, par le marketing ou l’obsolescence. Enfin, en vendant toujours plus, on créée on toujours plus de déchets et on abîme de plus en plus la planète… C’est un cercle vicieux dans lequel nous sommes rentrés.

Ajouter un commentaire

Votre email est en sécurité avec nous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ConnexionPoint Local

Vous allez recevoir par mail la confirmation de votre inscription.

Générer un nouveau mot de passe