Chercher
Ajouter un lieu
Connexion

Jason, en vert et contre tous : Fais le toi-même !

Jason en vert et contre tous : Fais le toi-même !

Jason, en vert et contre tous : Fais le toi-même !

3ème et dernier volet dans « La Parole est à vous ». Après avoir changé mon mode d’alimentation, puis mon mode de transport, je me devais d’évoquer un autre aspect de ce nouveau mode de vie : Les objets (récupération, DIY et occasion).

En effet, dès lors que ma copine et moi nous sommes installés tous les deux, nous nous sommes retrouvés avec nos meubles respectifs. Problèmes : Rien n’allait ensemble et rien n’était adapté à notre nouveau logement aux dimensions atypiques.

IKEA contre le reste du monde

 

Le premier reflexe à été (de manière très attendue) de parcourir les sites internet d’IKEA et compagnie pour voir ce que le monde de l’ameublement en kit avait à nous offrir. Mais pour avoir déjà fait plusieurs fois l’expérience du : « on y va mais on achète juste un lampe » avant de repartir avec deux nouveaux tapis et un meuble de salle de bain ; j’avais envie de faire les choses différemment.

Notamment par ce que j’avais l’impression de ne pas être capable de faire grand-chose de mes mains et que la récup’ nous semblait plus écologique que l’achat de meubles à bas prix. Ma copine avait déjà construit un meuble de salle de bain en carton et on a donc commencé à réfléchir à construire nos meubles nous-même. C’est grâce à un tuto Youtube que le déclic est venu.

Par le biais de mon boulot j’ai récupéré une palette Europe (en soudoyant le responsable logistique à coup de gâteaux au chocolat). Après un tour chez Leroy Merlin, j’étais équipé et après un weekend et quelques gouttes de sueur, nous avons pu nous réjouir de notre travail de novice (j’insiste sur le fait que je n’ai jamais bricolé de ma vie).

 

Jamais de la vie j’arriverais à refaire ça…

 

Si on nous avait montré le résultat avant de se lancer, on n’y aurait surement pas cru… Comme souvent, il suffit de se lancer, d’accepter de se tromper, réessayer, se tromper de nouveau, s’énerver, vouloir tout plaquer pour refaire sa vie au Brésil, revenir à la réalité, boire un coup, réessayer, trouver la solution, se dire que c’était tout bête et finir par y arriver.

 

Quand nous avons vu ce que nous avions réussi à faire sans aucune expérience, nous avons décidé de nous lancer dans des travaux plus ambitieux… En un été, nous avons changé complètement notre mobilier avec la création : D’une grande table, d’un meuble bar, d’un meuble TV, d’un coffre, d’un portant et même d’un canapé ! Avec des principes de construction très simples, un outillage basique et un budget limité (environ 180 € pour l’ensemble) nous avons des meubles sur-mesure, sympas et ultra solides !

 

Ayant déménagé deux fois depuis cette période, j’ai eu le plaisir de constater que d’avoir des meubles en palette est également un gros gain de temps et d’espace puisque tout s’empile, se démonte, se répare et se customise. Et tout cela sans parler du plaisir d’apprendre à faire, de l’accomplissement personnel et de la joie que l’on ressent quand on termine un meuble.

Ouai mais on ne peut pas tout fabriquer ?

 

Pour tout ce que nous ne pouvons fabriquer, nous privilégions toujours l’occasion, par le biais du Bon Coin, de plateforme de troc ou des sites d’objets reconditionnés comme www.backmarket.fr . Un pas de plus vers le durable, des économies certaines et un nouveau savoir-faire.

Alors oui, il faut du temps, de la motivation, mais c’est bien plus enrichissant que de passer son samedi après-midi dans le labyrinthe fléché d’un magasin IKEA.

Bon ok tu sais fabriquer tes meubles, so what?

 

Quand on se lance dans l’inconnu et que ça marche, on est vachement plus enclin à renouveler l’expérience. C’est pourquoi depuis j’ai découvert la couture, ce qui m’a permis de passer du temps avec ma maman et de me fabriquer un pantalon de pyjama d’enfer pour y passer son dimanche.

 

Je tenais à vous signaler par ce geste de politesse qu’on peut être un homme et coudre mais tout en buvant une bière devant la Premier League. D’autre part, j’ai appris en faisant les quelques rudiments nécessaires à la réparation de mon vélo.

Bref, lancez-vous ça vaut la peine et n’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires !

Ajouter un commentaire

Votre email est en sécurité avec nous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ConnexionPoint Local

Vous allez recevoir par mail la confirmation de votre inscription.

Générer un nouveau mot de passe